• Contact : (+33) 9 54 06 45 29
  • Email : contact@forauco.fr

GUIDE PRATIQUE

Le financement d’une formation est une démarche parfois complexe et incertaine.
Aides à la rémuneration pendant une formation →
Vous êtes salarié, demandeur d’emploi, chef d’entreprise et vous souhaitez vous former, mais ne savez pas vers quel dispositif et institution vous tourner afin d’obtenir des aides financières ?
Voici un article renseignant les différents organismes d’aide et les démarches à suivre, en fonction de votre profil.

CLIQUEZ SUR LE PROFIL QUI CORRESPOND À VOTRE SITUATION :

1. Demandeur d'emploi

L’AREF (Allocation de recherche d’emploi formation) est une aide de pôle emploi pouvant financer une partie de votre formation:

  • Contrat de professionnalisation: c’est un contrat de travail en alternance, permettant au salarié d’alterner périodes de formation et entreprise, dans le but d’obtenir une certification ou un diplôme. Il s’adresse aux demandeurs d’emploi de 26 ans et plus inscrits au pôle emploi ou sortant d’un contrat aidé, afin de favoriser leur insertion professionnelle.
  • Contrat d’insertion professionnelle intermédiaire(CIPI): C’est un contrat permettant l’insertion ou la ré-insertion des demandeurs d’emploi. C’est un contrat de travail temporaire allant de 210 à 420 heures en continu.
  • Le CPF de transition professionnelle: Ce dispositif permet d’obtenir un financement des frais de formation ainsi que une rémunération. La condition pour bénéficier de cette aide est d’avoir travaillé pendant au moins 24 mois, consécutifs ou non, au cours des 12 derniers mois. De plus, il faut que le demandeur débute la formation au maximum 6 mois après la fin de son dernier contrat en CDD.
  • Le programme régional de formation: les conseils régionaux peuvent prendre en charge le coût de cetaines formations pour les demandeurs d’emploi.
  • L’AGEPI (aide à la garde d’enfants parents isolés): C’est une aide financières qui est versé aux parents entrant en formation et ayant au moins un enfant âgé de 10 ans dont ils assument seule la garde.

2. Salarié en CDI

  • Le plan de développement des compétences: si votre entreprise en mis en place un plan de formation, et que votre projet de formation correspond à ce plan, vous n’avez pas à la faire financer.
  • Le CPF de transition professionnelle: Ce dispositif permet d’obtenir un financement des frais de formation ainsi que une rémunération. Pour y avoir droit, le salarié en CDI doit travailler pendant au moins 24 mois, consécutifs ou non, dont 12 mois dans la même entreprise, quelle que soit la nature des contrats de travail successifs.
  • Le compte personnel de formation (CPF): Votre compte vous permet de financer jusqu’à 500Euros par an de formation (dans la limite de 5000Euros) grâce à la somme que vous avez acquise, selon des heures de travail que vous avez accumulées.

3. Salarié en CDD

  • Le CPF de transition professionnelle: Ce dispositif permet d’obtenir un financement des frais de formation ainsi que une rémunération. Pour y avoir droit, le salarié en CDD doit avoir travaillé pendant au moins 24 mois consécutifs ou non, au cour des 5dernières années, dont 4 mois en CDD au cours des 12derniers mois.
  • Le compte personnel de formation (CPF): Votre compte vous permet de financer jusqu’à 500Euros par an de formation (dans la limite de 5000Euros) grâce à la somme que vous avez acquise, selon des heures de travail que vous avez accumulées.

4. Travailleur libéral ou independant

  • Vous êtes un travailleur indépendant ?
    L’organisme vers qui vous tourner est l’association de gestion du financement et de la formation des chefs d’entreprise (AGEFICE).
    Afin de bénéficier d’une aide, vous devez obligatoirement travailler dans le commerce, l’industrie ou bien les services, et votre activité doit être inscrit à l’URSSAF et avoir un code NAF. Vous devez ensuite vous référer à la liste officielle des formations éligible pour en choisir une. Le plafond de participation des frais de votre formation est lié à 2000Euros maximum par an.
  • Vous êtes un médecin libéral ?
    Si vous souhaitez faire uns formation, vous devez en référer à l’organisme dédié qui est le fond d’assurance formation de la profession médicale (FAF-PM)
    Vous pouvez ensuite soit suivre une formation collective auprès des associations de formation médicale continue (FMC), et cela gratuitement, soit dans le cas où une formation est individuelle vous faire aider par le FAF-PM à hauteur de 420Euros maximum par an et par médecin.
  • Pour les autres professions libérales:
    Vous devez vous adresser au fond interprofessionnel des professions libéraux (FIFI-PL).
    Afin de bénéficier d’une aide financière, vous devez être inscrit à l’URSSAF et avoir un code NAF.
    La donation de l’aide se fait sur dossier: pour cela, rendez-vous sur le site de la FIF-IP, et faites une demande de prise en charge en fournissant le devis du coût de votre formation.